À quoi servent les flux ?

Marien / le 23 juin 2021

Je ne sais pas vous, mais personnellement, j’ai des amis sur Facebook, sur Twitter et sur tout un tas d’autres réseaux sociaux. Certains petits commerçants que j’apprécie se trouvent également uniquement sur Facebook, des journalistes sur Twitter et des émissions de podcasts encore ailleurs. Il me faut alors créer des comptes sur chacun des sites utilisés par les personnes que je souhaite suivre. Bref, beaucoup de comptes pour suivre beaucoup de monde sur beaucoup de sites ; c’est infernal !

Heureusement, il existe un moyen de faire autrement : cela repose sur la bonne volonté des éditeurs de sites de publier ce qu’on appelle un « flux ». On parle également souvent de flux RSS, du nom du standard définissant les règles que doit respecter un flux. Ils contiennent généralement les derniers articles publiés d’un site d’actualité, les derniers messages d’une personne sur un réseau social, ou les dernières émissions d’un podcast. Ils sont très pratiques car ils vous permettent de suivre n’importe quel site, personne ou communauté depuis l’outil de votre choix. On nomme un tel outil un « agrégateur ». Son rôle est de surveiller plusieurs flux et de vous informer lors de nouvelles publications : vous n’avez plus besoin de naviguer de site en site, ni d’avoir un compte sur chacun d’eux !

Icône des flux
Les flux sont souvent repérables grâce à cette icône, parfois avec une apparence légèrement différente. Vous l’avez peut-être déjà croisée ? (crédit : Mozilla Foundation)

J’évoquais plus haut la « bonne volonté » des éditeurs de sites à publier leur(s) flux, c’est là où le bât blesse : tout le monde n’en publie pas. Messieurs Facebook et Twitter, notamment, ne fournissent pas les flux des messages publiés sur leur plateforme. Eh oui, ce serait trop beau sinon ! La bonne nouvelle toutefois, c’est que tout ne transite pas par ces réseaux sociaux qui font jeu à part. Au contraire même, énormément de sites proposent leur propre flux ! Voici quelques exemples aperçus à travers mon propre média de veille, Flus :

Bref, il y en a pour tous les goûts !

Pour commencer avec les flux, il va vous falloir choisir un agrégateur. Je vous propose donc de démarrer avec Flus (mais vous pouvez essayer ailleurs avec FreshRSS par exemple). Je l’ai conçu pour être simple d’accès, attentif à votre confort et respectueux de votre vie privée. Il permet également de mettre des liens de côté et de repartager ceux qui vous plaisent sous forme de collections. Une fois inscrit⋅e, vous n’aurez plus qu’à coller l’adresse du site que vous voulez suivre dans « Nouveau lien » : si un flux est détecté, il vous sera proposé de le suivre. Une fois vos sites favoris suivis, les liens vers leur contenu commenceront alors à apparaître dans votre journal : vous n’avez plus qu’à les lire !

Capture d’écran de la page « Nouveau lien » avec le champs URL rempli et une prévisualisation du lie
n ainsi qu’un flux à suivre.
Vous pouvez facilement suivre ce carnet depuis l’écran « Nouveau lien » en y collant l’adresse de ce site (https://flus.fr).

Tous les sites n’annoncent pas leur flux correctement et Flus ne peut pas toujours les détecter automatiquement. Il faut alors trouver leur adresse directement sur le site, indiquée par l’icône présentée plus haut, souvent placée parmi celles des réseaux sociaux. Vous devrez faire un clic droit dessus, puis « Copier l’adresse du lien » et enfin coller cette adresse au même endroit que précédemment. Voici quelques exemples illustrés pour vous aider à trouver des flux :

Capture d’écran montrant le bouton RSS sur un site de podcasts juste avant les boutons Deezer et Apple Podcasts
Les flux des émissions de Arte Radio sont très visibles, identifiés par l’icône et la mention « RSS » sous la description de l’émission (ici pour l’émission Un podcast à soi).
Capture d’écran montrant l’icône RSS dans le pied de page du site de Mediapart
Sur le site de Mediapart, le flux est identifiable grâce à l’icône placée parmi celles des réseaux sociaux, dans le pied de page du site.
Capture d’écran montrant un lien flux RSS dans le pied de page du site de la préfecture de l’Isère
Sur le site de la préfecture de l’Isère, le flux est plus difficile à trouver : il faut d’abord cliquer sur le lien « flux RSS » dans le pied de page, ce qui vous amènera sur une page dédiée listant 3 flux différents. Vous pourrez alors copier l’adresse du ou des flux qui vous intéressent.

Une fois que vous aurez pris le coup de main, vous aurez du mal à vous passer des flux. Aujourd’hui, j’en suis plus de 150 allant du site d’actualités à la chaîne de vidéos de vulgarisation, en passant par des blogs BD et des sites institutionnels. C’est comme suivre des personnes sur un réseau social, mais avec beaucoup plus de variété de contenu. Il ne vous reste plus qu’à vous lancer !

retourner au carnet