Weeknotes #4

Marien / le 08 juin 2020

Cycle 5 – semaine 7 (bonus)

Mes cycles de travail font généralement 6 semaines, dont la dernière est dédiée à des activités qui sortent de mon quotidien. Je n’ai pas eu le temps de faire tout ce que je voulais faire la semaine précédente et je me suis donc octroyé une semaine supplémentaire. Il s’agissait aussi d’une expérience pour tester un rythme différent, mais je ne pense pas que ça soit une bonne idée : il me faut absolument avancer sur le service en lui-même.

Ce que j’ai fait

Comme je l’avais évoqué la fois précédente, j’ai développé un système simple de monitoring que j’ai nommé taust. Il fait le strict minimum pour l’instant (monitoring de la mémoire, des CPU, des disques et succès de requêtes HTTPS). J’ai plein d’idées de choses à lui ajouter… mais évidemment plus tard. Attention : je ne prévois pas d’assurer de support dessus, il s’agit d’un projet qui n’a pas l’ambition de devenir communautaire et je n’ai pas de temps à lui accorder dans l’immédiat.

Ça ressemble à ça :

Capture d'écran de taust montrant les métriques principales du serveur « localhost » ainsi que des alarmes associées

Dans un autre domaine, Maiwann a commencé à m’aider sur la future interface de flusio. Elle a forcément plein de questions et ça me fait bizarre de poser mes réponses à l’écrit, comme le sentiment de graver des choses dans le marbre. Mais peut-être aussi un peu le sentiment que ça avance malgré le fait que je n’ai pas bossé dessus la semaine dernière ?

Ce qui m’a chagriné

Le fait de parler de taust sur les réseaux sociaux semble avoir soulevé quelques incompréhensions vis-à-vis de mes priorités (i.e. ne devrais-je pas me contenter d’installer un outil déjà existant et me concentrer sur le développement de flusio ?) La question est légitime et je tiens à (re)préciser certaines choses :

  • j’ai pris soin de limiter ce développement dans le temps (1 semaine, ce qui correspond grosso-modo au temps que m’avait pris Netdata la fois d’avant, avec un niveau de maitrise moindre) ;
  • le monitoring m’est indispensable pour proposer un service de qualité ;
  • maitriser pleinement la gestion des outils que j’utilise m’apporte une sérénité d’esprit bien plus élevée que des outils certes plus complets, mais dont je ne comprends pas le fonctionnement ;
  • je ne suis pas fan de l’expression « réinventer la roue », j’ai plutôt le sentiment d’en fabriquer une.

À part ça, le fait que la banque m’ait prélevé 5,90 € sans que je comprenne pourquoi me fait dire que je vais encore m’amuser (non).

Là où j’ai pris du plaisir

Il y a un côté grisant à développer un outil de A à Z en une semaine avec sa propre identité visuelle. Les finitions et la qualité du code sont forcément moindres que ce que je prévois pour flusio, mais ça fait du bien de vérifier que je suis capable d’adapter mon rythme de développement au contexte dans lequel je me trouve.

retourner au carnet