Weeknotes #1

Marien / le 15 mai 2020

J’ai commencé à rédiger des notes personnelles de façon quasi (bi)hebdomadaire sur mon propre site il y a quelque temps et je me suis rendu compte de deux choses :

  1. j’y parle beaucoup de Flus (forcément…) ;
  2. et ces notes auraient toute leur place ici.

Je vais donc désormais prendre le temps de raconter les dessous de la conception de Flus de façon hebdomadaire (ou presque) ici même. C’était en vérité l’objet même de ce carnet de flus dès son origine, mais il faut croire que je me suis un peu égaré en chemin en abordant de moins en moins le « faire ».

Il y a des chances également que ce soit le format que je privilégie ces prochaines semaines car il me demande moins de temps pour rédiger (environ 1h contre au moins une journée pour certains articles). Le format « récap’ » risque de sauter également car je ne le trouve pas si intéressant que ça, surtout depuis que je publie mon chiffre d’affaires en temps réel.

Bienvenue donc dans cette Weeknotes #1.


Cycle 5 – semaine 4

Ce que j’ai fait

Il y a 2 semaines, j’ai créé le dépôt de code du logiciel qui se trouvera derrière le service ; le logiciel sera « flusio », le service « flus.fr ».

Une fois la base technique choisie et mise en place la semaine dernière, j’ai pu commencer à développer la fonctionnalité d’inscription. Je m’étais donné 2 semaines, mais il m’aura fallu 3 jours pour faire l’essentiel. Je ne me fais pas d’illusion, j’aurai bien besoin des jours restants pour finaliser la fonctionnalité, même en me contentant du strict minimum en termes de CSS que je ne veux aborder que plus tard.

Pris dans l’enthousiasme de ce début de projet (j’y reviens plus bas), j’ai eu du mal à m’arrêter de bosser certains soirs. J’ai finalement lâché prise en m’autorisant à faire ces « heures supplémentaires », mais en m’imposant une demi-journée hier matin pour aller me balader. Meilleure décision.

Aujourd’hui j’ai passé ma journée pour travailler sur FreshRSS. J’avais prévu de reprendre l’interface d’ajout des moyens de partage pour le rendre plus clair, mais je me suis rendu compte que les fichiers de traduction étaient sens dessus-dessous. J’ai donc pris la matinée pour tout remettre d’aplomb et mettre à jour la documentation. La première partie a été intégrée, il me reste à prendre en compte les corrections de Frenzie concernant la documentation.

Là où j’ai pris du plaisir

Le démarrage d’un nouveau projet est toujours super enthousiasmant pour moi. Même si j’ai tendance à ne pas aimer parler « technique » avec d’autres développeurs, ça reste quelque chose dans lequel je m’éclate. J’ai vraiment l’impression de mettre en œuvre tout ce que j’ai pu apprendre par le passé, tout en le faisant exactement à ma sauce. C’est lorsque j’ai « refactorisé » les tests et que j’ai résolu chacun des problèmes qui me chagrinaient jusque-là que j’ai réalisé que l’architecture choisie me convenait de façon impeccable.

Je me rends également compte que j’apprécie écrire de la documentation, même si je fais vraisemblablement encore pas mal de fautes en anglais (j’ai bon espoir que ça passe inaperçu pour la plupart des francophones 😁). J’ai plus de mal à relire un texte que j’ai écrit en anglais qu’en français. Tout ça pour dire que flusio devrait bénéficier d’une documentation préparée aux petits oignons.

Ce qui m’a chagriné

Il est compliqué d’avancer correctement à la fois sur du développement, de l’administration système, de la communication, etc. Bosser seul ainsi n’est vraiment pas aisé et comme je veux sortir une version beta pour l’automne, ça me donne des excuses pour faire ce que je préfère (le développement de flusio).

Je note donc depuis quelques jours les différents sujets qu’il faudrait que j’aborde à plus ou moins long terme. Ça va de « entériner ma candidature CHATONS » à des choses beaucoup plus techniques et pointues. Certaines choses auraient du sens à être rendues publiques, je réfléchis à comment publier cette liste.

Je vais utiliser ma sixième et dernière semaine de cycle pour essayer d’abattre un maximum de choses, mais j’envisage de m’octroyer 1 semaine supplémentaire si des choses essentielles me semblent encore manquer.

Dernière chose : mes journées sont si denses que j’ai du mal à passer à autre chose. Mon cerveau continue de vagabonder longtemps après que j’ai lâché l’ordinateur en continuant de réfléchir à ce que je pourrais développer. Des pauses s’imposent.

Ce que j’ai découvert

Je connaissais déjà Turbolinks (qui donne une sensation de navigation plus fluide) grâce à Rails, mais je ne l’avais jamais mis en place moi-même et je ne m’étais pas penché dessus plus que ça. Ça s’est révélé super facile à configurer, même s’il faut faire gaffe à quelques détails.

J’ai découvert par contre l’extension Wave pour navigateurs. Elle permet d’analyser les problèmes d’accessibilité d’une page. Je compte bien l’utiliser intensivement à l’avenir, en conjonction du système d’audit intégré dans les outils de développement de Chromium, Lighthouse (dommage que celui-ci ne fonctionne pas dans Firefox également…)

retourner au carnet